Les symboles et les signes secrets de l’alchimie

L’alchimie est une science secrète née déjà au 1er siècle av. J.C. et qui reste même aujourd’hui très entourée de mystère. Ce dernier est entretenu en grande partie par les symboles mystiques, les signes cachés et le langage codé que les alchimistes utilisent.

Alchimie et mystère sont indissociables

Reconnue comme une véritable science mystique, l’alchimie cultive le mystère depuis toujours. A l’origine, l’objectif avoué de cette discipline était de découvrir une substance (appelée « élixir » ou « pierre philosophale« ) capable de transformer les métaux en or. Cet objectif était le « Grand Œuvre » que les alchimistes devaient accomplir.

Mais au-delà de l’aspect chimique, cet art cache une connotation philosophique et spirituelle : les alchimistes sont en quête du moyen de transformer, de faire évoluer l’être humain et de percevoir une réalité profonde au-delà des apparences.

L’alchimie possède une véritable doctrine, des principes fondamentaux précis et surtout un langage propre et une multitude de symboles et de signes, incompréhensibles pour les non-initiés. C’est sur cette connaissance ésotérique et symbolique que repose en grande partie l’alchimie.

Une multitude de symboles ésotériques

Les anciens alchimistes utilisaient des codes et un langage poétique, symbolique, volontairement allégorique et obscur, afin d’empêcher les profanes de pouvoir accéder à ces connaissances.

De nombreux traités d’alchimie ont été écrits au fil des siècles et ils ont tous la même particularité : ils décrivent des expériences chimiques et physiques, mais laissent des zones d’ombres. Ils ne précisent pas les matières premières à utiliser, par exemple. Ces matières sont cachées au sein d’énigmes que l’initié doit résoudre avant de pouvoir décrypter les instructions du traité d’alchimie.

Les symboles sont omniprésents, ils font référence à des matières, à des éléments de la nature ou à des procédés visant à transformer la matière.

Voici quelques symboles courants en alchimies :

Les quatre éléments :

alchimie-symboles

 

L´Or, mais aussi le Soleil :

soleil

Le Soleil et une croix dirigée vers le bas représente : le Cuivre, mais aussi Vénus

venus

Le Soleil et une croix dirigée vers le haut, terminée par une flèche représente : le Fer et Mars

mars

Le Sel obtenu dans un creuset :

sel

Union du Sel, du Soufre, du Mercure Philosophique :

mercure

La « langue des oiseaux »

Au-delà de tous ces symboles, les alchimistes utilisent également un langage propre, appelé « langue des oiseaux ».

La langue des oiseaux consiste à donner à un mot ou à une phrase un sens différent, grâce à un jeu de sonorité ou à un jeu de mots (anagramme, etc). Son but est bien évidemment de crypter les phrases et de cacher les connaissances secrètes de l’alchimie.

Par exemple :

« Ca voir se crée » = « Savoir secret »

« Amuser »  = « âme user »

« Vitriol » = « l’or y vit »

« Métamorphose » = « mets ta (peur de la) mort (de côté) et ose »

A travers ce langage, les alchimistes font passer des messages caractéristiques de leur doctrine :

« La matière » signifie « l’âme – a – tiers« , c’est-à-dire que l’âme ne représente qu’un tiers d’un tout. Donc, il faut chercher les 2 autres tiers : le corps et l’esprit (une triade que les anciens appelaient « corpus, anima, spiritus »)

Toujours selon les alchimistes, « la mort » devient « l’âme hors » : l’âme quitte simplement le corps au moment de la mort, celle-ci devient donc une transition et non pas une fin.

Il faut tout de même préciser que les alchimistes n’ont pas été les seuls à utiliser ce langage secret, qui porte parfois le nom de « langue des anges ».

Vous le retrouvez également dans le Tarot, et même dans la psychologie (pour certains, ce langage serait un reflet de l’inconscient) et la médecine ésotérique, car :

« Maladie » par exemple est en réalité « mal-à-die » = un mal à dieu, c’est-à-dire une souffrance corporelle provoquée par le non-respect d’une loi spirituelle (ou un déséquilibre avec soi-même).

Rédacteur : Igor Leroy

En marge de mes études en psychologie, j'ai très vite été fasciné par le monde symbolique de la tarologie. Ayant eu la chance d'être formé par un éminent tarologue, j'ai acquis une solide expertise dans le domaine des tarots et, plus largement, les différents supports de divination. Cela me permet aujourd'hui, de déchiffrer rapidement les messages suggérés aussi bien par les lames qu’à travers les autres supports de voyance. Depuis plusieurs mois, je publie mes articles sur 7-astrostreet pour partager ma passion avec le plus grand nombre.

Partager cet article sur

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *