Les Runes, Pouvoirs et Secrets

Vous avez certainement déjà entendu parler des runes. Vous avez peut-être même tenu entre vos mains l’une de ces pierres runiques. Mais connaissez-vous vraiment leur signification et surtout… leur pouvoir ?

Qu’est-ce que les « runes » ?

Les runes désignent des pierres gravées de symboles, utilisées par les peuples Vikings dans les pays nordiques, à partir du 2ème siècle. Ces représentations graphiques étaient très répandues au sein des populations nordiques, celtes et aussi germaniques. Mais personne ne peut dire aujourd’hui à quel endroit précis est apparue la première rune

Naturellement, les pierres runiques ont résisté facilement au passage du temps. Mais les Vikings avaient gravé ces symboles sur de nombreux autres supports : du bois, par exemple, considéré comme une matière noble, voire sacrée. Malheureusement, ces inscriptions sur le bois ont été les premières à disparaître, effacées au cours des siècles.

Mais ce qui ne s’est jamais perdu, c’est la signification des runes. Elles forment en effet un véritable langage : l’alphabet runique. Et il s’agit là d’un des plus anciens alphabets sacrés du monde.

Aujourd’hui, ce que nous appelons « runes » représentent donc :

  • les différentes pierres ou autres objets gravés de symboles runiques, mais aussi
  • les lettres runiques elles-mêmes : chacune  correspond à une lettre de l’alphabet.

Les runes, un message des dieux…

Les runes constituent un langage très ancien, mais surtout très riche en symboles mystérieux. D’ailleurs, dans l’ancien langage scandinave, rune signifiait « écriture secrète ». Mais les origines du mot se retrouvent aussi dans le mot germanique ancien « rūn », qui veut dire « mystère ».

Il existe plusieurs formes de l’alphabet runique, mais le plus connu est l’ancien Futhark : il compte 24 runes (lettres).

Comprendre les runes passe donc par la signification de ces 24 symboles du Futhark. Mais cela ne s’arrête pas là. Explorer ces symboles vous ouvre les portes d’une série d’énigmes mystiques.

Il faut savoir que de tout temps, les runes sont étroitement liées à la magie. C’est certainement une des raisons pour lesquelles leur utilisation a été interdite au 11ème et au 17ème siècle en Angleterre et dans plusieurs pays de l’Europe du Nord.

Pour les anciens peuples germaniques, à l’origine des runes, celles-ci sont un héritage direct des dieux… Et c’est surtout Odin, le maître des dieux, qui en est à l’origine.

Odin est le père de l’univers dans la mythologie nordique. C’est le Dieu tout-puissant qui règne sur la maison des cieux. Dieu de la guerre, de la mort, mais aussi de la poésie et de la liberté, il est assimilé à Wottan (en Suède et Norvège) mais il est aussi l’équivalent du dieu romain Mercure et du dieu grec Hermès.

Il est représenté comme un vieillard borgne, avec une longue barbe grise. En effet, il ne lui reste qu’un œil, parce qu’il a donné un autre en sacrifice à la déesse Mimir, afin que celle-ci le laisse boire à la Source de la Sagesse. C’est ainsi qu’il pût acquérir ses connaissances infinies. Son trône, gardé par deux loups féroces, lui permet de voir la terre entière ainsi que les autres dieux sous ses ordres.

Comment Odin a-t-il engendré les runes ?

La légende dit qu’Odin se pendit la tête en bas à l’arbre sacré et il resta dans cette position pendant neuf jours et neuf nuits. Il vécut alors un moment d’illumination ; de merveilleux mystères magiques lui furent révélés, dont le secret des runes. Il enseigna donc ces runes aux hommes les plus sages, aux initiés. Ceux-ci perpétuèrent le message divin en gravant sur le bois et la pierre les 24 symboles angulaires qui seront désormais utilisés pour la magie et la divination.

Les runes étaient donc utilisées lors des cérémonies religieuses et funéraires, et on leur attribuait des pouvoirs surnaturels.

Ce n’étaient pas de simples symboles, mais de véritables « portes » qui servaient à entrer en communication avec les dieux, afin d’obtenir leur protection. Toutes les cérémonies d’invocation des dieux étaient obligatoirement accompagnées des runes.

Les runes étaient également gravées sur les épées, les boucliers et autres équipements des soldats guerriers, pour que ceux-ci bénéficient de la protection divine.

Mais le plus souvent, les peuples germaniques les utilisaient également pour interroger l’avenir. Ils les consultaient régulièrement pour tenter de déchiffrer des messages en provenance des dieux, pour comprendre le sens de la vie et de la mort mais aussi pour conjurer la menace de phénomènes naturels destructeurs : la foudre et les tempêtes, par exemple.

Rédacteur : Michel Mas

"L’art royal des astres" me passionne depuis mon plus jeune âge. Il y a une quinzaine d'années déjà que j’ai commencé à étudier l’astrologie. L’astrologie s’est révélée pour moi un instrument très efficace et étonnamment vivant pour comprendre les dynamiques profondes de l’être humain. Après avoir proposé des consultations personnalisées en cabinet pendant 10 longues années, je rédige aujourd’hui des horoscopes et des articles en ligne.

Partager cet article sur

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *